ActualitéSmart Grids

S4E participe ce Jeudi, à 9h30 à l’évènement organisée par l’ADEME « Smart-Grids », et particulièrement à la table ronde « Comment faciliter l’intégration des énergies renouvelables dans le système électrique à moindre cout ». Ce sera l’occasion de présenter nos derniers développements et services : la prévision de production solaire et la modulation de puissance.

Nous avons été lauréat en 2017 d’un appel à projet « Initiatives PME » lancé par l’ADEME dans le cadre des Programmes d’investissements d’Avenir, pour la mise en place d’un système de prévision de la production court-terme destiné aux centrales photovoltaïques, baptisé « SEE Project ».

« La société S4E a présenté un projet très novateur qui répond à des enjeux importants en termes d’intégration des énergies renouvelables dans les réseaux électriques. Le marché de la prévision ne permet pas aujourd’hui de s’adresser à tous les types de centrales photovoltaïques et notamment celles de moins de 2 MWc. Le SEE Project va pouvoir y répondre avec notamment une réduction du coût de la prévision via une approche territoriale. Les applications directes dans les Zones Non Interconnectées (DROM et Corse) sont potentiellement importantes » souligne Yvonnick Durand, Chef de Projets Energies Décarbonées à la Direction des Investissements d’Avenir de l’ADEME.

« Le SEE Project s’est inscrit dans une démarche d’innovation nécessaire pour répondre aux besoins du marché, adapté aux ZNI. Nous complétons ainsi notre palette de solutions et de services auprès de nos clients, à des coûts maîtrisés », abonde Jean-Marie Hermelin, directeur général. « Le secteur se professionnalise énormément, et les exigences des exploitants sont plus importantes qu’il y a quelques années. Nous mettons donc en œuvre des moyens supplémentaires pour répondre à la demande : dès la fin du SEE PROJECT, nous avons lancé le programme de modulation de puissance, afin de fournir une extension sur site à Energysoft. Les clients ont tout de suite compris l’intérêt, et nous ont beaucoup aidé à co-développer le service ».

« Ces deux fonctionnalités sont parmi les nouveaux développements visant à augmenter la maîtrise des centrales par les exploitants. Au niveau des applications, nous visons autant l’équilibre production-consommation sur des périmètres d’autoconsommation collective que les installations en injection nécessitant l’interruption ou la modulation de puissance lors d’épisodes de prix négatifs. Cela correspond à l’évolution de notre marché cible, à savoir l’extension vers des installations de grande puissance, qui deviennent interruptibles » conclut Alexandre Volpato, Responsable Innovation.

Energysoft propose une interface industrielle entre exploitant et agrégateurs