,

De nouvelles actualités et perspectives pour l’Espagne !

Pour la première fois, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a reconnu que « le solaire est le nouveau roi des marchés de l’énergie » offrant « des coûts énergétiques parmi les plus bas que nous ayons jamais vus. »

Des niveaux records ont été atteints en 2021, notamment en termes de prix de l’électricité. Cela se confirme avec une demande d’énergie solaire dans l’Union européenne en forte augmentation.

L’énergie solaire européenne a dépassé les niveaux d’installation de l’année précédente atteignant une croissance de 34 %, autrement dit, une capacité solaire supplémentaire de 25,9 GW !

Cela positionne le photovoltaïque comme « la principale énergie renouvelable pour décarboniser le secteur de l’énergie. »

Des perspectives pour l’autoconsommation individuelle et collective du pays

Michèle Lamothe, consultante spécialiste de l’énergie solaire, a réalisé une analyse détaillée de la situation et des futurs objectifs de l’autoconsommation individuelle et collective de l’Espagne.

Voyons comment le pays a connu une telle réussite et quelles en sont ses ambitions, à travers le point de vue de la membre active du syndicat Enerplan.

L’objectif est clair : atteindre 100% ENR en 2050. Le pays exclura donc le charbon, le gaz, le pétrole ainsi que le nucléaire.

De quoi inspirer les autres pays !

Mais en attendant d’en arriver là, l’enjeu pour l’Espagne reste d’atteindre les objectifs de 2030 de la PPE, prévoyant 39 GW installé en solaire photovoltaïque dont 9 GW en autoconsommation.

Le pays compte également développer fortement l’éolien durant les prochaines années.

L’Espagne a établi 37 mesures cette année, contribuant à l’accélération du développement de l’autoconsommation individuelle et collective, objectif principal de son plan de récupération transformation et résilience (PRTR).

Au sein du territoire, selon le ministère de l’Energie espagnol, le PV* a beaucoup baissé en terme de coût et « il apparaît comme rentable et vertueux dans le cadre de la transition énergétique ».

Le photovoltaïque apporte de nombreux avantages, en effet, « il permet de lutter contre la précarité énergétique, de créer des emplois, et d’améliorer la compétitivité de l’industrie et de l’agriculture. » 1

Mais il reste tout de même des freins auxquels le secteur devra faire face en 2022, comme la méconnaissance et le manque de confiance par les citoyens et les entreprises du potentiel que représente l’autoconsommation. Le pays, mais aussi l’Europe, vont devoir trouver des solutions afin de pallier ce frein.

2022 : le lancement d’un troisième appel d’offres pour 500 MW !

Après deux enchères REER** ayant eu lieu en janvier et octobre dernier, lors desquelles 2 902 MW de technologie photovoltaïque et 3 256 MW de technologie éolienne ont été attribués, c’est au tour d’une troisième enchère de prendre le relais !

Le gouvernement espagnol vient de lancer le troisième appel d’offres d’énergies renouvelables pour 500 MW.

C’est donc une nouvelle date à noter dans son calendrier : le 6 avril 2022.

Le pays a innové en lançant cet appel d’offres basé non pas sur les prix de l’énergie ou la capacité, mais sur le niveau de soutien requis. Ainsi, un processus d’enchères a été mis au point !

Mais comment fonctionne un processus d’enchère ?

Système créé en 2013, c’est un outil de plus en plus utilisé pour attribuer les nouvelles capacités. Avant l’organisation d’une enchère, la puissance maximale ou le quota d’énergie à mettre aux enchères doit être établi. Le gouvernement, s’occupant de mettre en place ce système, fixe des critères afin d’inclure des projets présentant des caractéristiques spécifiques, comme par exemple des installations de petite taille ou des projets innovants…

Lors de cette enchère, au terme d’une procédure d’appel d’offre, les participants font leurs offres en temps réel et peuvent observer celles de leurs concurrents. Les gagnants recevront par la suite des prix différents en fonction de leurs offres, dans ce que l’on appelle un système de « paiement en tant qu’enchère ».

Afin que ces enchères soient une réussite, il est essentiel de gagner la confiance des investisseurs en permettant, aux participants, de déterminer le prix d’enchère de façon transparente. Pour l’Espagne, ce sont 500 MW qui seront proposés en accord avec le Régime économique des énergies renouvelables (REER). Une certaine répartition a été mise au point :

  • 200 MW pour le solaire thermoélectrique
  • 140 MW pour le solaire photovoltaïque distribué
  • 140 MW pour la biomasse
  • 20 MW pour les autres technologies

Selon le gouvernement espagnol, « dans le cas où les réserves destinées aux centrales solaires thermoélectriques, à la biomasse et au reste des technologies renouvelables ne seraient pas attribuées dans leur intégralité, la puissance excédentaire pourra être affectée à d’autres offres de ces mêmes technologies. Les installations photovoltaïques récompensées auront deux ans pour être construites à partir du prix, tandis que le reste des technologies plus complexes en disposera de quatre. » 2

Qui peut y participer ?

  • Les citoyens,
  • Les PME
  • Les entités locales

Les promoteurs pourront tout simplement enchérir sur « le prix qu’ils sont prêts à facturer pour l’énergie qu’ils produisent dans leurs centrales, avec une certaine exposition au prix du marché. »En Espagne, le photovoltaïque s’est développé à l’échelle commerciale et pourrait atteindre une très grande part de marché dans un avenir proche. C’est un des pays à surveiller de près !

En accord avec ces tendances, S4E propose sa solution de monitoring, Energysoft, aux acteurs espagnols du PV. Contactez-nous pour plus d’informations.

A propos d’S4E

Fondé en 2010, S4E est un éditeur de logiciel, spécialisé dans les systèmes d’informations de l’énergie. ENERGYSOFT supervise aujourd’hui plus de 9000 installations permettant la diversification du mix énergétique dans les territoires, plus de 1,8 GWc de projets. Cette solution est dédiée à la supervision et à la maintenance de centrales de production décentralisées en toiture ou au sol connectées au réseau, en autoconsommation avec ou sans moyen de stockage d’énergie

*PV = Photovoltaïque

**REER : Régime Économique des Énergies Renouvelables

Le REER, mis en place uniquement en Espagne, prévoit des normes afin de protéger les consommateurs. Considéré comme un système qui a pour but de favoriser les solutions d’énergie propres, il permet de faire des potentielles économies de coûts de production d’électricité découlant de l’utilisation des énergies renouvelables.

Etat et perspectives de l’autoconsommation individuelle et collective en Espagne (Tecsol blog) (blogs.com)

Le gouvernement espagnol lance le troisième appel d’offres d’énergies renouvelables pour 500 MW (Tecsol blog) (blogs.com)

Partagez sur

Energysoft

Demandez une démo d’ Energysoft
Cliquez ici

Lire aussi

Entretien avec Manon Lemetais

Quand es-tu arrivée chez S4E ?  Que faisais-tu avant ? Je suis arrivée chez S4E en mai 2022, c’est tout récent ! Avant ça, je travaillais à l’étranger

Kevin Bouron – Portrait

Qui es-tu ? Je m’appelle Kevin Bouron, j’ai 27 ans. Originaire de Lorient, j’ai toujours vécu dans l’ouest de la France et plutôt en ville