,

Allemagne : des avancées importantes pour le solaire et l’environnement

L’Allemagne, fortement engagée dans une politique en faveur du climat a pour objectif d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2045. Le pays a connu de nombreux chamboulements ces dernières années.

Révision de la Loi EEG : une bonne chose ?

La loi sur l’approvisionnement en électricité (EEG), grand pilier de la transition énergétique allemande a été revue en ce début d’année 2022.

Adoptée il y a 22 ans, elle avait pour objectif d’encadrer la production d’énergie renouvelable.

Elle a permis de lancer une très forte dynamique dans le secteur en donnant, par exemple, un cadre stable pour les investissements « en offrant aux producteurs d’énergies renouvelables une rémunération fixe et garantie sur 20 ans ». ¹

Elle a connu en 2021 sa 7ème réforme, énoncée par l’ancien ministre de l’économie et l’énergie, Peter Altmaier.

Avenant à la Loi sur la Protection du Climat : des perspectives pour l’avenir

Feu vert de la part du Parlement et du Conseil Fédéral (Bundesrat) ! Suite au verdict de la Cour Constitutionnelle, le Conseil des Ministres a adopté, le 31 août 2021, un avenant à la Loi sur la Protection du Climat.

La nouveauté ? Le gouvernement allemand a désormais pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 65% d’ici 2030 par rapport à 1990, contre 55% auparavant.

Mais également de 88% d’ici 2040 avec pour intention d’atteindre en 2045, la neutralité carbone : soit cinq ans plus tôt qu’initialement prévu.

La loi fixe des « objectifs juridiquement contraignants en matière d’émissions de gaz à effet de serre pour chaque année et pour chaque secteur économique ».

Il faut savoir que la part la plus importante des réductions supplémentaires sera supportée par le secteur énergétique ainsi que celui de l’industrie.

L’objectif de cette loi reste le même : le durcissement de l´objectif climatique.

Avec les nouveaux objectifs climatiques de l’Allemagne, le gouvernement a considérablement augmenté les contraintes imposées aux citoyens et aux entreprises.

Le gouvernement a annoncé des mesures concrètes pour atteindre ces nouveaux objectifs plus stricts, mais cela reste encore en attente. Un ensemble de règle est, par exemple, prévu afin de mettre l’Allemagne sur la voie de +1,5 °C.

Le but : soutenir la mise en œuvre des nouveaux objectifs de protection du climat pour les différents secteurs.

L’arrêt de 3 centrales nucléaires et de 6 centrales à charbon

De grands pas pour l’Allemagne ! Trois centrales nucléaires (Gundremmingen, Grohnde et Brokdorf) ont été arrêtées définitivement le 31 décembre 2021, s’inscrivant conformément à la loi de sortie du nucléaire datant de 2011.

D’ici fin 2022, l’Allemagne prévoit d’arrêter les trois dernières centrales nucléaires (Emsland, Neckarwestheim et Isar) d’une puissance totale nette de 4055 MW.

Mais cela ne s’arrête pas là, dans le cadre de la loi sur l’arrêt définitif du charbon, c’est six centrales à charbon qui ont été arrêtées en décembre 2021, dont les trois centrales d’une puissance totale de 910 MW (Niederaussem, Neurath et Weisweiler ) qui ont chacune fonctionné pendant plus de 49 ans.

Le Ministre de l´Économie et de la Protection du Climat allemand, Robert Habeck, a pu constater un retard considérable quant à l’atteinte des objectifs climatiques dans tous les secteurs.

Selon lui, « les objectifs climatiques pour 2022 et 2023 sont déjà considérés comme hors d’atteinte et les mesures actuellement engagées sont largement insuffisantes. Tout sera mis en œuvre pour atteindre les objectifs de 2030 définis dans le contrat de coalition du nouveau gouvernement. »

Il s’agira donc pour le pays de faire nettement plus en moins de temps. Plusieurs mesures d’urgence sont prévues d’ici à l’été, afin de rentrer en vigueur fin 2022.

L’Allemagne devra donc se montrer davantage ambitieuse pour atteindre son objectif à l’horizon 2030.

En accord avec ces tendances, S4E propose sa solution de monitoring, Energysoft, aux acteurs du photovoltaïque. Contactez-nous pour plus d’informations.

A propos d’S4E

Fondé en 2010,S4E est un éditeur de logiciel, spécialisé dans les systèmes d’informations de l’énergie. ENERGYSOFTsupervise aujourd’hui plus de 9000 installations permettant la diversification du mix énergétique dans les territoires, plus de 1,8 GWc de projets. Cette solution est dédiée à la supervision et à la maintenance de centrales de production décentralisées en toiture ou au sol connectées au réseau, en autoconsommation avec ou sans moyen de stockage d’énergie

¹ https://fr.boell.org/fr/2020/04/06/loi-eeg-20-ans-de-boom-des-energies-renouvelables-en-allemagne

² https://allemagne-energies.com/sortie-du-nucleaire/

3 https://fr.boell.org/fr/2020/04/06/loi-eeg-20-ans-de-boom-des-energies-renouvelables-en-allemagne

Partagez sur

Energysoft

Demandez une démo d’ Energysoft
Cliquez ici

Lire aussi

Témoignage client ENGIE

Aujourd’hui, les besoins d’un superviseur de centrales photovoltaïques sont multiples. François Lebreton – ENGIE CoverSolar fait le point. 1er enjeu d’EnergySoft : surveiller à distance

Kevin Bouron – Portrait

Qui es-tu ? Je m’appelle Kevin Bouron, j’ai 27 ans. Originaire de Lorient, j’ai toujours vécu dans l’ouest de la France et plutôt en ville