Stockage : un serveur en autoconsommation à La Réunion
ApexEnergies1-300x225
12 juillet 2016 - 17:01, by , in Non classé, No comments

Outre-Mer, le mouvement vers l’autonomie énergétique ne prend pas seulement la voie des appels d’offres nationaux – heureusement car les quantités de mégawatts alloués restent faibles, comme le regrette le Syndicat des énergies renouvelables – mais adopte aussi la forme d’initiatives purement locales. Telle celle d’Acti’Sem à La Réunion. Cette filiale dédiée à l’immobilier de bureaux de la Semader (Société d’économie mixte d’aménagement et de développement de la Réunion) a inauguré, en février dernier, une centrale photovoltaïque destinée à alimenter à 95% un serveur informatique et à fournir une partie de la consommation d’un immeuble bioclimatique de bureaux, tout neuf. Le tout se situe dans la zone d’activités des Sables, à l’Etang Salé, et l’immeuble de 3 365 m2 héberge 115 salariés de la Semader. Du plomb dans l’île Développeur du projet, le montpelliérain Apex Energies ( ex BP Solar, relancée par cinq salariés en 2013 ) a monté 59 batteries allemandes Hoppecke OPZ en série, pour une capacité de production de 57 kWh. Un choix rustique qu’explique le chef de projet, Paulo Marques : « Les batteries au plomb conviennent bien à ce type de profil, car il n’y a pas de micro-cycles de charge et décharge. Les besoins du serveur, qui représentent 25% de la consommation totale de l’immeuble, sont constants. Le profil est donc bien connu et les cycles sont réguliers et profonds, jusqu’aux seuils prévus par le fabricant des batteries. En outre, la solution est financièrement avantageuse ». Le montant du marché est en effet de 110 000 euros – un budget que la technologie Li-ion aurait quadruplé et qui aurait pu dissuader le client d’Apex Energies. S’affranchir des interruptions Cela dit, l’occupant de l’immeuble, la Semader, ne vise pas seulement des économies sur sa facture d’électricité ; la société souhaite aussi sécuriser l’approvisionnement, surtout se mettre à l’abri des coupures réseau fréquentes sur l’île. Et compte pour cela sur le soleil – 31 kW de panneaux ont été installés sur le toit de l’immeuble – et sur le stockage. La Semader prévoit une possible extension de l’installation photovoltaïque pour recharger des véhicules électriques et devrait gonfler son ratio d’autoconsommation avec des implantations en toitures et en ombrières de parking. Apex Energies compte une dizaine de collaborateurs dans les Dom-Crom, sur une trentaine en tout. La société vient de décrocher deux projets lors du récent appel d’offres solaire + stockage dans les zones non interconnectées, avec 2,9 MW en Martinique et à La Réunion, soit 8,1 M€ d’investissement pour une capacité de stockage d’un peu de plus de 2 MWh. Apex Energies a racheté l’année dernière S4E, entreprise basée à Lorient qui a développé depuis cinq ans une technologie MtoM pour optimiser le suivi et le pilotage des installations solaires.

Source de l’article : http://www.greenunivers.com/2016/07/stockage-un-serveur-en-autoconsommation-a-la-reunion-148398/

 

About author:

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.